DU BON USAGE DES ARBRES

Mis à jour : 10 juil. 2019

En voilà un autre ptit livre qui mérite le détour. Et justement sans détour, Francis Hallé s'est armé de sa plus belle plume pour tenter de raisonner nos chers élus qui tendent à préférer le béton au vivant.

N'y allons pas par quatre chemins, voilà le résumé allègrement pompé chez l'éditeur ( Acte Sud) puisque tout à fait clair :

A l'attention des élus et des collectivités publiques, un petit cours sur l'arbre, sa gestion, sa culture, son rôle dans la ville, afin qu'il ne soit pas menacé par l'incompétence, le souci de rentabilité, le principe de précaution, le mépris de tout ce qui vit, quand ce n'est pas tout cela à la fois. Plaidoyer pour l'arbre des rues et des parcs.

Et pour vous donner envie de lire cette pépite, petite mais dense en bonnes informations, nous vous exposons ici les dix commandements édictés par le même auteur:


Respect.

Les arbres sont des êtres vivants, aussi vivants que vous ou moi. Mieux : ils sont nos protecteurs. Accordez-leur le respect auquel ils ont droit en tant qu’êtres vivants et ne les traitez jamais par le mépris, comme s’ils n’étaient que du mobilier urbain.

Anticipation.

Avant de planifier un édifice ou un quartier neuf, faites appel à un urbaniste qui saura placer d’abord les espaces verts et les lignes d’arbres : le bâti viendra seulement par la suite.


Compétence.

Sachez vous entourer des meilleures compétences pour le choix des essences, la plantation, les tailles de formation, l’élagage du bois mort et les diagnostics de sécurité.


Prévoyance.

Prévoyez, pour chaque arbre planté, un volume suffisant pour sa couronne et ses racines lorsqu’il sera devenu adulte : cela rend les tailles inutiles. N’oubliez jamais qu’un arbre non taillé n’est pas dangereux.


Modestie.

Ne plantez jamais de “gros sujets” destinés à faire impression : c’est à la fois une perte de temps et un gaspillage financier. La “frime” et les arbres ne vont pas ensemble.


Honnêteté.

Ne croyez pas – et ne tentez pas de faire croire – que dix jeunes arbres vont remplacer un grand et vieil arbre abattu : c’est une contrevérité sociale, écologique et financière.


Non-violence.

Ne taillez ni les branches ni les racines d’un arbre, sauf obligation absolue. Ce n’est pas esthétique et cela rend l’arbre dangereux.


Civisme.

Soyez intraitables avec les comportements laxistes et inciviques vis-à-vis des arbres en ville : chocs, mutilations, etc. Ils supportent très mal toute forme d’agression.


Protection.

N’oubliez jamais qu’abattre les arbres le long des axes routiers n’est en aucun cas une réponse adaptée aux problèmes de la sécurité routière.


Gratitude.

Aimer les arbres, c’est une autre façon d’aimer l’homme.


AMEN!


17 vues

Posts récents

Voir tout

Les plantations sont-elles des forêts?

Avec l'intervention de Francis Hallé qui nous offrent son point de vu instructif En 30ème minute, Francis Hallé donne son avis sur les plantations Miyawakienne. Même s'il assure que cette technique es

SITUATION 

Pyrénées-Atlantiques 

Pau Biarritz  

Béarn Pays Basque

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Plantation Miyawaki

CONTACT

  • Gris Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

© 2023 par LIKEN. Créé avec Wix.com