AOO-biodiv.jpg

L'ARBRE, REFUGE POUR LA BIODIVERSITE

N'y allons pas par 4 chemins: Arboretoom n'a pas pour ambition de reproduire l'ensemble des documents très instructifs sur la notion de biodiversité urbaine, de biodiversité des arbres, du rôle écosystémique des espèces,... 

Nous misons plutôt sur nos plantations pour créer une prise de conscience du rôle fondamental que jouent les arbres dans la sauvegarde de cette biodiversité dont nous faisons partie.

Savez-vous qu'un grand nombre de peuple autochtone n'ont pas de mot pour dire NATURE ? 
​Ils considèrent qu'ils en font partie; la nommer revient à s'en extraire. Leurs connaissances, liées à cette nature, sont vivantes, phénologiques, cycliques, porte les traces des temps anciens, de savoir immémoriaux.

L'Arbre est au centre de cette conscience du vivant. 

Car au fond, nous le savons tou-te-s: les arbres sont les cathédrales du vivant, le lien le plus évident pour l'ensemble du système vie. Mais ils nous sont tellement familiers que nous avons perdu de vue cette fonction.

Souvent trop considéré comme une élément décoratif, ou de la matière première, il s'agit aujourd'hui de rappeler à chacun d'entre nous que vivant ou mort, l'arbre représente un refuge pour un nombre d'espèces végétales et animales, fungi (champignon), lichen,... impressionnant. L'ensemble de ces espèces est impliqué dans des fonctions de bio-régulation ainsi que de nombreux services écosystémiques.

Arboretoom intègre ces paramètres au travers du respect de la méthode MIYAWAKI qui vise à diversifier le plus possible la composition des plantations. 

​Le type de végétation joue un rôle important dans la détermination des espèces qui seront accueillies, d'où l'importance de varier la composition des dites "micro-forêts", en favorisant des essences locales et attractives (produisant graines, baies, pollen, humus, nécromasse ...). Ainsi, la faune et la flore pourront trouver dans les arbres, à leurs pieds et dans le sol, des ressources alimentaires, un site de nidification pour se reproduire et habiter les lieux, des nécromasses pour se nourrir et enrichir le sol, des minéraux, de l'eau, des matériaux de construction... 

 

Mais nous sommes également conscients que cette biodiversité apparente n'éliera domicile que dans de nombreuses années.

Il faut cependant bien intégré le concept de biodiversité, un terme qui englobe tout ce qui vie dans un périmètre donné et en interaction avec son environnement.

Par biodiversité, nous entendons les oiseaux, les insectes, vers de terre, microbiologie du sol, bactéries, champignons, humains et végétaux de différentes strates et de différentes structures tissulaires/racinaires...